Membres

La compagnie du bouc est composée de musicien.nes et comédien.nes, originaire des quatre coins de la Suisse!

 

 

Constance Jaermann – musicienne, rythmicienne, née en 1988 à Lausanne

Le piano et le chant ont depuis toujours accompagné Constance dans son parcours musical. Elle commence très jeune le piano au Conservatoire de Lausanne, entre ensuite en classe professionnelle et obtient son Master en 2011. Attirée par la musique dans sa globalité, elle poursuit sa formation à l’Institut Jaques Dalcroze d’où elle ressort avec un second Master de musique et mouvement. Parallèlement à son parcours de pianiste, Constance se découvre une passion pour le chant en tant que choriste puis soliste dans de nombreux choeurs et travaille sa voix au Conservatoire de Lausanne. Ces dernières années, Constance s’est spécialisée dans l’accompagnement de chanteurs et de choeurs, ce qui lui permet d’allier ses deux passions.

Attirée par tous les styles de musique, Constance partage aujourd’hui son temps entre le piano, le chant, avec notamment le groupe a cappella PROVOX, la scène, entre autre au sein de la Compagnie du bouc et l’enseignement, de l’initiation pour les tout- petits, au solfège pour les plus grands ou encore avec divers ateliers qu’elle mène avec un public adulte.

 

 

stéfanie

Stéfanie Mango – comédienne, né en 1982

Stéfanie s’inscrit en 1997 au Théâtre des Jeunes de Pully (TJP) avec lequel elle participera à 3 comédies musicales. Par la suite elle suit les cours préprofessionnels animés, pour le théâtre, par Kevin Buckmaster, Charlotte Kitabgi, Antonio Llaneza, Jean Mars et, pour le chant, Jacqueline Savoyant. Elle jouera dans : On a pas l’R Q (hommage à R. Queneau), Sur la route de Korazim (Cie. de la Marelle), Barbe d’Or (conte pour enfants), le rôle titre de sa propre pièce, Sola, la sorcière et l’inquisiteur, créée au Château de Chillon en 2012 et l’unique rôle dans Le Nain passe (Cie Les Compagnons de la Marjolaine) en 2014. Elle met en scène des spectacles (dont elle est parfois l’auteur) pour des pros, des amateurs et des groupes de jeunes (jusqu’à 100 enfants) tant en Suisse qu’en France.

Parmi ses mis en scène : Immeuble en fête (d’Edith Cortessis, Cie. de la Marelle, 2010), Tsim Toum (de Sandra Korol, Cie de la Fraise Bleue, 2013), The Postiche (Barbershop au féminin, chœur Callirohé, direction Dominique Tille, 2014). Elle a enseigné au TJP de 2005 à 2014. Elle enseigne à l’École Diggelmann à Lausanne depuis 2009 à des enfants dès 4 ans, des ados et des jeunes adultes. Écrire pour le théâtre est sa seconde passion. En 2013, elle a reçu une bourse pour une résidence aux Maisons Mainou où elle a écrit sa seconde pièce : Miel. Elle travaille également sur l’écriture de chansons pour des chœurs.

www.stefaniemango.com

 

 

Cyrill Greter – musicien, performer, né en 1982 à Schwyz

Cyrill Greter, originaire de Schwyz, reçoit ses premières leçons d’alto à l’âge de huit ans à l’école de musique locale. A partir de 2002, il étudie d’abord le latin et la romanistique à l’Université de Zürich avant de réaliser son rêve en commençant les études d’alto à la Haute Ecole de Musique de Lausanne dans la classe de Christine Sörensen. Dans le cadre de son projet Bachelor, il met en musique le premier tome de la bande dessinée LOCK, signé Valp, jeune dessinatrice genevoise. Lors de son récital de Bachelor, cette composition pour quatuor à cordes est créée en synchronisation avec la projection des images, puis est représenté à plusieurs reprises publiquement en dehors du Conservatoire. Son projet de Bachelor ainsi que son mémoire de Master ont été décernés avec un Prix du Conservatoire. En 2011 et 2012, Cyrill Greter reçoit la bourse pour jeunes artistes de la Fondation Göhner, grâce à laquelle il poursuit ses études en Performance Master au Conservatorio della Svizzera Italiana dans la classe de Yuval Gotlibovich.

Cyrill Greter est particulièrement interessé par des projets interactifs qui lui permettent d’exprimer sa musicalité dans différents styles et genres musicaux. Il habite Lucerne et enseigne alto et ensemble à Bellinzona. En tant que vice-président de Kulturschock, il organise des concerts de musique classique dans des bars et joue dans le 21st Century Symphony Orchestra, spécialisé en musique de film. Il a composé pour cordes, choeur, quatuor de clarinettes ainsi que pour le théâtre musical «La légende du pont du diable». Il écrit et arrange des pièces rock/pop pour son groupe «Rock Viola» et pour le Diversion String Quartet, quatuor à chordes récemment fondé dont le répertoire se situe entre jazz, classique et minimal music.

En décembre 2016, le canton de Schwyz lui décerne un soutien spécial («Werkbeitrag») qui lui permet de se consacrer entièrement pendant un certain temps à la composition de pièces orchestrales pour l’orchestre symphonique rock « Wood and Metal connection ».

 

 

Julien Mégroz – musicien, performer, compositeur, né en 1986 à Morges

Julien Mégroz est percussionniste, improvisateur, performer, compositeur et créateur de projets musicaux et artistiques, très engagé dans le milieu de l’art contemporain. Il vit à Bienne et travaille dans toute la Suisse ainsi qu’à l’étranger.

Il est diplômé de la Haute Ecole de Musique de Lausanne, la Royal Danish Academy of Music à Copenhague et la Hochschule für Musik à Bâle.  Il a reçu le premier prix de marimba au Concours National d’Interprétation Musicale de Riddes en 2008.

Julien se produit régulièrement en concert en Suisse, en Europe et dans le monde au sein de diverses formations ou en solo. Il collabore régulièrement avec de nombreux ensembles et festivals suisses et internationaux. Il a créé de nombreux projets et ensembles dont il fait partie aujourd’hui: le HYPER DUO, avec le pianiste Gilles Grimaître, le quatuor Too hot to hoot? ou encore la Compagnie du bouc, troupe de théâtre musical créant des spectacles pour le jeune public. Il est également membre fixe du Collegium Novum Zürich, de Soyuz 21 Zürich et de l’ensemble We Spoke, basé entre la Suisse et Londres.

Comme compositeur, il écrit régulièrement dans le cadre de projets artistiques contemporains divers, allant de la musique de chambre à la musique conceptuelle ou installative, en passant par le théâtre musical et la performance. Ses oeuvres ont déjà été jouées en Suisse, en Allemagne, au Danemark, en Angleterre, en France et au Pérou.

Il a reçu des prix et bourses des fondations Irène Dénéréaz en 2011 et 2013, Nicati-De Luze et Jean Knechtli en 2012, ainsi que le prix artistique de la région nyonnaise (RégioNyon) en 2013. En février 2014, il a auto-produit un CD solo intitulé Natur/Maschine regroupant des enregistrements de six pièces pour percussion solo, écrite par des compositeurs suisses.

www.julienmegroz.ch

  

 

Schenardi Matteo 094

Matteo Schenardi – comédien, musicien, né en 1976 à Altdorf

Matteo Schenardi a grandi dans le canton d’Uri. Après l’obtention de sa maturité à Altdorf, il suit une formation d’enseignant. Pendant 12 ans, il enseigne dans les écoles primaires de la région d’Uri. Par la suite, il décide de suivre une formation en pédagogie du théâtre, à la haute école pédagogique de théâtre de Luzern et crée à Altdorf les cours KinderSpielenTheater et dirige également la section théâtre du gymnase du canton d’Uri. En tant que  comédien, musicien, narrateur ou encore metteur en scène, Matteo est membre de plusieurs compagnies comme EINZIG UND DR ANDR et leur spectacle « Sing me free », la COMPAGNIE DU BOUC avec laquelle il a crée le spectacle tout public « La légende du Pont du Diable » ou encore ZWING URI! et leur dernier spectacle  « Tell my ass », spectacles dans lesquels il est parfois.

Depuis 2015, Matteo collabore avec Annette Windlin et la Haute Ecole pédagogique de Schwyz en tant que professeur invité et enseigne la pédagogie du théâtre. Matteo Schenardi vit à Altdorf, marié et père de trois filles.

www.einzigandr.ch